Catégories
Actualités locales Agir !

Manifestation à l’entrepôt Amazon de Carquefou

Samedi Matin 30 janvier : manifestation devant l’agence d’Amazon à Carquefou.

Le 28 novembre nous étions 3000 pour manifester contre l’installation à Montbert d’une plateforme Amazon. Petits commerçant.es, écolos, syndicats, zadistes, habitants.es du territoire et associations départementales se sont regroupées. Ensemble, nous avons pu, arguments à l ‘appui, montrer la dangerosité de ce projet en termes d’emplois et de ressources pour les collectivités.

Malgré une mobilisation sans précédent, le Gouvernement, la Communauté de Commune de Grandlieu et Amazon tentent de nous ignorer et continuent leurs tractations pour l’implantation de l’entrepôt.Amazon détruit 2 emplois pour 1 créé, a fraudé le fisc pour 1 milliard d’euros de TVA en 2019. Amazon augmente les flux routiers et le transport par avion de ses produits, au mépris du climat. Malgré tout, l’impunité sociale, fiscale et environnementale d’Amazon fait sa loi.

Ils pensent sans doute nous décourager, soucieux de nous imposer le monde d’hier, mais Montbert n’est pas le seul endroit où nous pouvons engager un rapport de force. Parce que nous souhaitons tou.te.s un monde plus écologique et plus juste, rendez-vous nombreux.ses samedi 30 janvier à 8h30 devant l’agence Amazon, 37 rue de la Mainguais, à Carquefou !

PS : un départ collectif pour la manifestation à Nantes contre la Loi sécurité Global de l’après-midi sera organisé.

9Aconitum Ch, Yveline Poublang et 7 autres personnes1 partageJ’aimeCommenterPartager

Catégories
Actualités locales

Mobilisation à la communauté de commune de Grand Lieu

Le Conseil Communautaire de la Communauté de communes de Grand-Lieu, gestionnaire du dossier de l’installation de la plateforme AMAZON à Montbert s’est réunit Mardi 12 janvier à 18h30. Le collectif ANINA leur a adressé une question sur le dossier AMAZON pour être lue durant l’assemblée. Une demande de rendez vous avec J. BOBLIN, le président, a été faite il y a plusieurs semaines, demande restée sans réponse à ce jour.

Ce Mardi 12 Janvier 2021. Une centaine de personne était donc présente à la Chevrolière pour accueillir la réunion du Conseil Communautaire de la Communauté de communes de Grand-Lieu.
Plusieurs représentants du collectif STOP Amazon 44 ont décidé de se déplacer pour faire entendre la demande des citoyens d’instaurer un véritable débat démocratique. De nouvelles mobilisations sont prévues en Janvier et février 2021. il faudra faire entendre avec force la volonté des citoyens de préserver leur environnement, leurs commerces et leurs emplois.

Catégories
Actualités locales Qui sommes nous ?

Album photo du rassemblement de 3000 personnes à Montbert le 28 novembre 2020

Catégories
Actualités locales

Montbert : une importante mobilisation pour stopper Amazon

Ce samedi 28 novembre,14h, le rond point dit du Butay à Monbert, voyait se masser pas moins de 3000 personnes pour l’abandon du projet de construction d’un entrepôt Amazon. C’était la deuxième mobilisation à l’appel du collectif « STOP Amazon 44 », qui dénonce les méfaits de la multinationale et l’inconscience des décideurs.

L’appel à rassemblement du collectif STOP Amazon 44, lancé sous le titre humoristique « Bezos, t’es pas Montbert », s’est déroulé dans une ambiance conviviale. Les onze associations et syndicats ont souhaité adresser un message fort aux élus locaux dont Jean-Jacques MIRALLIÉ, Maire de Montbert. “ Nous demandons que vous fassiez preuve de responsabilité en abandonnant ce projet. Ne vous rendez pas complice de l’aggravation du dérèglement climatique, de destructions d’emplois supplémentaires et de l’augmentation de la pollution de l’air sur la métropole. » déclare Benjamin, porte-parole d’Alternatiba.


Pour rappel, un permis de construire a été déposé en avril pour la construction d’un entrepôt de 185 000m2, sans concertation citoyenne. Des collectifs ont interpellé la mairie et la communauté de communes  mais la consultation du permis de construire leur a été refusée. Il faudra attendre le lancement d’une consultation publique en 2021 pour obtenir des informations complémentaires.


En septembre, un entrepôt Amazon de 9000m2 a été installé à Carquefou, qui sature déjà la circulation. En comparaison, le projet d’un entrepôt de 185 000 m2 est pharaonique. Aujourd’hui, les associations et syndicats se sont relayés au micro pour en dénoncer l’absurdité. Des personnalités sont également venues soutenir la mobilisation: Leïla Chaibi, députée européenne, Frank Nicolon, conseiller régional EELV et Francis Palombi, président de la confédération des commerçants indépendants. 


A Montbert, les élus locaux avancent deux arguments pour valider le projet : les emplois créés et la perception de recettes fiscales. Selon Guillaume, porte-parole d’Attac, “ la multinationale détruit près de 4 emplois quand elle en crée 1, elle est championne de l’évasion fiscale et de la fraude à la TVA. Amazon paie proportionnellement beaucoup moins d’impôts que les commerçants. Pour faire face à l’urgence, une taxe exceptionnelle sur le chiffre d’affaires d’Amazon et des autres profiteurs de la crise est également indispensable. Elle permettrait dans l’immédiat de financer les mesures de préservation de l’emploi et le fonds de solidarité pour les commerces de proximité.« 


Ce rassemblement s’inscrit dans une campagne menée par le collectif Stop Amazon 44. Une tribune a été lancée le 3 novembre, déjà signée par plus de 600 personnalités du monde entrepreneurial, syndical, associatif et politique et un premier rassemblement a eu lieu le 17/11 rassemblant plus de 300 personnes. Le collectif travaille avec des associations locales dont Moneko, Plein Centre, Anina et Montbert Citoyenne,  pour inciter les gens à soutenir le commerce de proximité,  mis à mal en cette période par les plateformes d’e-commerce telles qu’Amazon. 


A ce jour le collectif STOP Amazon 44 se déclare toujours ouvert à la discussion avec la mairie de Montbert et la communauté de commune de Grand Lieu.


Signataires du collectif STOP Amazon 44 : Attac 44, Alternatiba Nantes, Collectif ANINA, Amazon Ni Ici Ni Ailleurs, Extinction Rebellion Nantes, le GIGNV, I-Buycott Nantes, NDDL Poursuivre Ensemble, UL CGT Sud-Loire, l’Union locale Solidaires 44, Youth for Climate Nantes.

Lien de la page facebook : https://www.facebook.com/JacheteDansMaZone44

Catégories
Actualités locales Agir ! Consommer local

Plein Centre, Moneko et Stop Amazon 44 : unis pour soutenir le commerce de proximité et contrer le développement d’Amazon dans notre ville

Depuis quelques mois les annonces d’implantations de sites Amazon ont fait beaucoup parler sur notre territoire. Ces implantations résonnent particulièrement dans ce contexte de crise du commerce de proximité et de mouvements de protestations contre le développement du géant américain.

Avec le confinement, la vente en ligne explose, au détriment du commerce de proximité et de centre-ville.. De nombreuse entreprises se retrouvent en danger et si nous voulons retrouver une ville vivante avec un  tissu économique solide après le confinement, nous devons soutenir nos commerces. C’est le message que porte l’association Plein Centre. C’est aussi l’objet de la nouvelle monnaie locale Moneko en favorisant l’humain au coeur de nos échanges .

Simultanément à ce besoin de solidarité, un mouvement important contre Amazon se structure en France, de nombreuses tribunes et initiatives se font connaître. Sur notre territoire, le collectif « Stop Amazon 44 »  porte ce combat, notamment pour s’opposer au développement des plateformes de Carquefou et Montbert. Le mois de novembre est un moment fort de mobilisation pour le collectif.

Tous ces éléments nous poussent aujourd’hui à lancer une campagne commune pour inciter les citoyens et citoyennes à reprendre la main sur leurs actes de consommation : « A Nantes, je soutiens les commerces dans ma zone ». Cette campagne, qui se déroulera en ligne et chez les commerçants ouverts et volontaires, sera lancée cette semaine.

« A Nantes, je soutiens les commerces dans ma zone » vise à sensibiliser les habitants et habitantes, dénoncer les agissements d’Amazon, proposer et faire connaître les alternatives : privilégier la plateforme MaVilleMonShopping.fr ou les boutiques en ligne des magasins ; utiliser le drive centre-ville nouvellement mis en place ; payer en monnaie locale « Moneko » ; revenir dans vos commerces dès leur réouverture, dans le respect des règles sanitaires ; le click-and-collect ; le chèque cadeau centre-ville.

Par cette action, nous montrons aussi la convergence de nos revendications, pour que l’après-crise sanitaire permette de développer une économie locale, respectueuse de l’environnement et de l’humain.

Campagne portée par :

  • Plein Centre : Association des commerçants du centre-ville, Plein Centre défend le commerce de proximité et a depuis longtemps pris position contre le développement d’Amazon qui représente une concurrence déloyale. Cette campagne fait écho à la campagne « Jouons collectif jouons local », lancée en mai dernier par l’association. (Contact presse : Jérôme Decoster / 06 34 45 75 34)
  • Moneko : La monnaie locale Moneko est une alternative économique viable qui permet de développer une économie de proximité. En rejoignant et en utilisant la monnaie locale, vous participez pleinement à la transition économique, écologique et sociale de notre territoire. (Contact presse : Catherine Esnee, catherine.esnee@moneko.org)
  • Stop Amazon 44 : Collectif réunissant de nombreuse organisations s’opposant au développement d’Amazon, il est important de multiplier les modes de mobilisation pour aller s’adresser également aux commerçants et aux personnes quand ils et elles consomment. (Contact presse  :  Manon Souquet / 07 61 78 91 10)

Retrouvez comment agir avec les articles sur ce que proposent Moneko et Plein Centre :

  • Payez autrement vos achats en Loire-Atlantique !
    L’initiative Moneko : Moneko est la toute nouvelle monnaie locale complémentaire et citoyenne de Loire-Atlantique. Cette monnaie s’inscrit dans une démarche citoyenne innovante au service de la transition économique, écologique et sociale de notre territoire. Elle est un levier destiné à dynamiser le commerce de proximité et les circuits courts, en faveur du maintien et […]
  • Présentation par Plein Centre : Consommez dans le centre-ville de Nantes !
    Qui sommes-nous ? Plein Centre est l’association des commerçants et artisans du centre-ville de Nantes. Créée en 2001, elle regroupe aujourd’hui plus de 430 commerces de toutes tailles et tous secteurs d’activité. Ses missions : animer le centre-ville ; dynamiser les commerces ; fédérer et représenter les intérêts des commerçants ; accompagner les commerçants dans la transition écologique et énergétique. Les […]

Catégories
Actualités locales Agir !

Mobilisation le 28 Novembre à Montbert

Bezos t’es pas Montbert !

STOP Amazon et son monde


La crise du Covid-19 replace actuellement les enjeux de la folie de surconsommation et de surproduction au centre des débats, Amazon continue d’étendre son implantation. À Montbert (44), où un projet d’entrepôt de 185 000 m² est lancé, sans consultation citoyenne. Alors qu’un recours concernant le permis d’aménagement est lancé, nous appelons à un rassemblement contre Amazon et son monde.  
Rendez-vous samedi 28 novembre, à 14h, au rond-point du Château d’eau, lieu dit « Le butay » (intersection RD 137 et RD 63), à Montbert, sur le site de l’ancien Hôpital Psychiatrique où Amazon prévoit d’implanter son entrepôt !
« Pourquoi la mairie de Montbert et la communauté de commune de Grand Lieu défendent-elles encore un tel projet ? Nous dénonçons leur hypocrisie, leur cynisme et leur irresponsabilité. La mairie de Montbert et la communauté de commune de Grand Lieu nient la réalité !

– L’EMPLOI ? Hypocrisie ! La mairie ne peut l’ignorer :  1 emploi créé par Amazon c’est jusqu’à 4,5 emplois détruits (commerces de proximité, entreprises de distribution,…) ! La majorité des emplois chez Amazon sont précaires, mal-payés, pénibles, … un cadeau empoisonné pour les habitant.e.s du territoire. Et avec la croissance de la robotisation chaque année chez Amazon, c’est une décroissance de l’emploi promis à moyen terme pour Montbert.

– LES IMPÔTS LOCAUX ? Cynisme !  A l’échelle nationale, 57% du chiffre d’affaire d’Amazon s’évade dans des paradis fiscaux. C’est une insulte pour les agents du service public qui manquent de moyens, notamment à l’hôpital public.

– LE BIEN VIVRE? Irresponsabilité ! Le ballet incessant des camions, la pollution, la bétonisation des terres, le bruit, le gaspillage par la destruction des invendus… et les avions. L’implantation près de l’aéroport de Nantes Atlantique n’est pas un hasard : Amazon utilise de manière croissante le transport aérien pour accélérer ses livraisons… au détriment du climat !
Amazon, synonyme de progrès ? Consommer en quantité et consommer plus rapidement laisse une empreinte qui détériore l’écosystème et la société, au seul profit d’un intérêt privé : celui d’Amazon ! 

En ce week-end du Black Friday, jour de surconsommation, venons nombreux et nombreuses à Montbert.Montrons massivement notre opposition à Amazon en Loire-Atlantique.  Contre Amazon, son modèle économique, contre ses impunités sociales, fiscales et environnementales.
Pour soutenir une économie locale, responsable et durable, c’est maintenant !

Masque, attestation, distanciation, détermination 😉

Appel à rassemblement à l’initiative du collectif STOP Amazon 44, avec pour signataires : Attac 44, Alternatiba Nantes, Collectif pour l’amenagement concerte du bignon, Collectif ANINA Amazon Ni IciNi Ailleurs, Exction Rebellion Nantes, le GIGNV, I-Buycott Nantes, NDDL Poursuivre Ensemble, UL CGT Sud-Loire, l’Union locale Solidaires 44, Youth for Climate Nantes.
PS : Le collectif est ouvert à la discussion avec la mairie de Montbert et la communauté de commune de Grand Lieu.

Détails techniques pour aller à ce rassemblement :

Catégories
Actualités locales

« Amazon ni ici, ni ailleurs » pour le collectif qui se crée autour de Montbert

Un collectif en cours de création rassemble des associations et des habitants du vignoble de Nantes et de Grand-Lieu. Il s’oppose au méga projet d’Amazon à Montbert, au sud de Nantes, pour des raisons sociales, économiques ou éthiques.

Alain Thalineau anime ce collectif en cours de création. Ce collectif dont l’objectif est Amazon ni ici, ni ailleurs, se met en place avec des associations et des habitants autour de Montbert, issus de Clisson Sèvre et Maine Agglo (seize communes) et de la Communauté de communes de Grand-Lieu (neuf communes).

Qui est à l’origine de ce collectif ?

L’initiative est partie du CACB (Collectif pour l’aménagement concerté du Bignon), qui regroupe déjà plusieurs associations.

Dans les deux intercommunalités concernées autour de Montbert, au sud de Nantes, il existe beaucoup d’associations qui agissent contre des projets non respectueux de l’environnement. Il nous est apparu nécessaire de nous unir contre Amazon.

Parmi ces associations, figurent Faites nature d’Aigrefeuille, la Tête dans le sable de Saint-Colomban, Geneston Transition Écologie.

Notre mouvement se structure en association loi 1901. Il fédère aussi des habitants du vignoble de Nantes et de Grand-Lieu. Une réunion est prévue ces jours-ci, pour choisir un nom.

Quel est l’objectif du collectif ?

C’est simple : c’est Amazon, ni ici, ni ailleurs. Le collectif veut se construire avec du débat entre citoyens. Nous voulons fédérer contre le projet de méga-plateforme logistique, à Montbert, autour de trois grandes questions : sociale, économique et éthique.

L’opposition s’articule autour de l’aménagement de la route départementale 137. Celle-ci, déjà très fréquentée, le sera deux fois plus avec Amazon. Cette voie, qui devra accueillir un nombre important de camions, va avoir besoin de gros investissements pour être aménagée. Cela entraînera un grignotage des terres et un changement du paysage. On attend d’autres nuisances, du bruit notamment.

Sur la question de l’emploi, on sait qu’Amazon va robotiser encore plus ses tâches, dans les années à venir. Et cette entreprise propose des emplois précaires. L’argument de l’emploi créé localement est discutable, et ne correspond pas à ce que les habitants souhaitent.

Du côté de la fiscalité, nos élus gestionnaires disent qu’Amazon aura des retombées financières locales. Mais cet argent sera perdu, au vu des investissements que la communauté de communes sera obligée de faire pour l’accueillir.

Et sur le plan éthique, on ne peut pas soutenir Amazon qui s’arrange pour ne pas payer ses impôts en France.

Article Ouest-France du 17 novembre 2020, par Roberte JOURDON.